État des risques naturels, miniers et technologiques au Blanc-Mesnil

Avant une vente ou une location, certains appartements et maisons individuelles doivent faire l'objet d'un état indiquant les risques naturels (inondations, mouvements de terrains, etc.) miniers et technologiques (industriels, chimiques, etc.) auxquels le logement est exposé.

Le plan de prévention des risques (PPR)

Le Blanc-Mesnil est situé dans le périmètre d’un PPR (plan de prévention des risques).

Deux aléas en matière de risques miniers sont recensés :

  • Aléa « mouvements de terrain liés à la dissolution du gypse » (approuvé en date du 18 avril 1995)
  • Aléa « mouvements de terrain dus au retrait-gonflement des argiles » (prescrit en date du 23 juillet 2001)

Les mouvements de terrains dus à la dissolution de gypse antéludien

Dans la commune, les risques de mouvement de terrain sont les effondrements liés à des poches de dissolution de gypse antéludien, les tassements et affaissements.

Des études et un repérage du gypse antéludien ont été menés par l’Inspection générale des carrières.

Un arrêté préfectoral du 21 mars 1986, modifié le 18 avril 1995, délimite les zones de risques liés aux anciennes carrières souterraines ou à l’existence de poches de dissolution de gypse antéludien.

Il vise à autoriser l’occupation ou l’utilisation du sol selon des conditions spéciales pour les terrains situés en zone d’aléa, afin d’assurer la stabilité des constructions : étude des sols permettant de définir les travaux nécessaires, le comblement des vides, les consolidations souterraines, les fondations profondes, etc.

Le phénomène de retrait et de gonflement des argiles

Le risque de retrait-gonflement des argiles existe. Un plan de prévention à l’échelle du département prescrit par arrêté préfectoral le 23 juillet 2001 est en cours d’élaboration.

Concernant l’aléa retrait-gonflement d’argiles, la commune comporte principalement, d’après le bureau de recherche géologique et minière BRGM, des zones d’aléa faible à moyen (il existe quelques secteurs en zone d’aléa fort près de la voie ferrée et dans le sud de la commune).

L’aléa est calculé à partir des types de formations argileuses présentes dans les sols. Les zones à aléa nul correspondent à des zones non argileuses.

 

Pour améliorer continuellement le contenu qui vous est proposé, vos retours nous sont précieux.
Merci de prendre le temps de nous indiquer si cette page vous a été utile et sinon pourquoi.