La partie majoritaire

Cette année encore, les élèves du CP au CM2 jouent aux échecs avec le Maire Thierry Meignen, à l’occasion d’une grande partie majoritaire qui a débuté le 1er février au Théâtre du Blanc-Mesnil.

La partie se prolongera jusqu'en juin à l’occasion de la journée du jeu d'échecs à la ferme Notre-Dame.

50 classes, soit 1300 élèves, participent à cette compétition qui favorise de manière ludique la concentration et la prise de décision.

Outil pédagogique, la partie majoritaire constitue un excellent support d’apprentissage de la vie en groupe et de ses règles. Les élèves doivent s’écouter, discuter et argumenter avant de voter pour choisir leur coup.

Fonctionnement de la partie majoritaire

Au jeu d'échec, une partie majoritaire est une partie où un joueur affronte un groupe de joueurs qui décide à la majorité du coup à jouer.

Ainsi, au Blanc-Mesnil, chaque classe participante joue un seul coup par semaine avec le maire qui lui-même répond en jouant un seul coup contre chacune des classes.

Un apprentissage tout en s’amusant

Bachar Kouatly, Grand Maître international d’échecs, et président de la Fédération française des échecs, supervise ces parties majoritaires organisées par la Ville du Blanc-Mesnil. Fort du succès des précédentes éditions, cette initiation se double d’un enseignement intégré dans le temps scolaire.

Un dispositif pédagogique spécifique a été mis en place dans les établissements avec l’accord de l’Éducation nationale.

Depuis le début des ateliers, un intervenant spécialisé, Philippe Moreira, se charge d’encadrer cet apprentissage des règles du jeu d’échecs aux enfants.

La partie majoritaire en ligne

Pour améliorer continuellement le contenu qui vous est proposé, vos retours nous sont précieux.
Merci de prendre le temps de nous indiquer si cette page vous a été utile et sinon pourquoi. 

Cette page vous a-t-elle été utile ?