Accueil>...>Histoire et patrimoine local>Raconte-moi mon école >Maternelle et élémentaire Jules Guesde

Maternelle et élémentaire Jules Guesde

4 84 guesde vaillant primaire
© Frédéric Fournier

Le groupe scolaire Jules Guesde se situe au n°2 de l'avenue  Capitaine Fonck.

L'école maternelle Jules Guesde est construite à l'emplacement de classes démontables en bois installées en 1922.
 Elle est l'œuvre des architectes André Lurçat et Albert Michaut qui ont réalisé de nombreuses constructions dans la ville, la plus importante étant l'Hôtel de ville ouvert à la population en 1967.
L'école maternelle a été inaugurée le 29 septembre 1957 et porte le même nom que l'école élémentaire toute proche.

Sur la façade est gravé et peint sur mortier un arbre autour duquel on peut lire : "un grand arbre, hospitalier, généreux, enchanté de fruits, de branches, d'oiseaux". Il est l'œuvre de l'artiste peintre Jean Amblard (1911-1989).
Résistant et combattant de la Seconde Guerre mondiale, Jean Amblard est grièvement blessé en février 1945. Oeuvre d'art de l'école Jules GuesdeIl est mutilé de la main droite et doit être amputé de la jambe droite. La paix revenue, il s'attache à témoigner à travers ses œuvres. 
Paul Éluard a écrit à son propos : "Les arbres de Jean Amblard sont du même sang que "homme"".

L'école élémentaire Jules Guesde a été construite en 1932 sur des plans de l'architecte communal Albert Leduc et de M. Derquennes, son collaborateur. A ces deux architectes a également été confiée la construction de l'école élémentaire Jules Ferry et des écoles élémentaires Guy Môquet et Jean Jaurès.
A l'origine, le groupe scolaire s'appelle "la Justice" et les enfants vont en classe dans des baraquements en bois achetés à l'aéroport du Bourget.
 Le nom du lieu dit "La Justice" viendrait du fait qu'approximativement à cet endroit s'élevaient au Moyen Âge les poteaux de justice des seigneurs du Blanc-Mesnil, des poteaux que l'on appelle "fourches patibulaires" ou "gibet" et qui servaient à pendre les malfaiteurs.
Le groupe scolaire prend le nom de Jules Guesde à la suite d’une délibération du Conseil municipal du 9 août 1930.
A la rentrée scolaire 1971-1972, les écoles du Blanc-Mesnil deviennent mixtes.
 L'élémentaire Jules Guesde filles conserve son nom et l'élémentaire Jules Guesde garçons prend le nom d'Édouard Vaillant.
Une maison de l'enfance est associée à l'école élémentaire.

Qui est Jules Guesde ?


Texte des élèves de la classe de CM2 A de Mme Mignot, année scolaire 2003-2004.

Jules Guesde, de son vrai nom Jules Bazile était un homme politique français, qui a donné son nom à un des principaux courants socialistes de la fin du XIXè siècle, le guesdisme.

Le journaliste républicain né le 11 novembre 1845 à Paris, Jules Bazile est bachelier à seize ans et s’oriente vers le journalisme.
 Il prend le nom de famille de sa mère : Guesde (pour ne pas nuire à ses parents) et collabore dès la fin des années 1860 au ProgrèsPortrait de Jules Guesde libéral de Toulouse, à la Liberté et aux Droits de l’Homme.

Ces journaux républicains de gauche s’opposent au Second Empire. Il est condamné pour avoir accusé Napoléon III d’être responsable de la guerre contre la Prusse. Il est libéré après la défaite de Sedan, le 4 septembre. 
Mais, sympathisant de la Commune, il est condamné à cinq ans de prison.
Il s’enfuit en Suisse où il adhère à l’Internationale socialiste.
 Il rentre en France en 1876 et publie le premier journal marxiste l’Égalité.

En 1880, sa rencontre avec Karl Marx à Londres l’incite à relancer le mouvement ouvrier français. 
En 1882, il rompt avec le parti des travailleurs socialistes de France et crée avec Paul Lafargue le parti ouvrier français (POF) puis le parti socialiste de France (PSDF).

Député de Roubaix de 1893 à 1898, puis de Lille de 1902 à 1922, Jules Guesde refuse toute collaboration avec des ministères bourgeois.
 Il fait triompher ses idées au congrès de l’Internationale à Amsterdam en 1904.

En 1905, il participe à l’unification socialiste qui aboutit à la création de la section française de l’internationale ouvrière (SFIO).
Dans le mouvement socialiste du début du XXè siècle, Jules Guesde combat la participation à des gouvernements de coalition avec la bourgeoisie. Néanmoins, le 27 août 1914, Jules Guesde finit par entrer au gouvernement français comme ministre d’État et y restera jusqu’en décembre 1916.

Il meurt le 28 juillet 1922 à Lille à l’âge de 77 ans. Il repose au cimetière du Père Lachaise à Paris.

photo oeuvre d'art : François Crignon
 photo Jules Guesde : source wikipedia.fr

Hôtel de ville
1 Place Gabriel Péri
BP 10076
93156 Le Blanc-Mesnil Cedex
Tél. 01 45 91 70 70
Fax : 01 45 91 71 10

Horaires :
les lundi, mardi, mercredi, vendredi : 8h30-11h45, 13h00-17h15
le jeudi : 13h-19h
le samedi de 8h30 à 11h45
Services ouverts le jeudi après 17h15 et le samedi matin :
le centre de services citoyens (état civil, titres d'identité, accueil-éducation), l'urbanisme, l'hygiène et le sport (sauf le samedi).

Attention : la mairie sera exceptionnellement fermée les samedis suivants : 19 avril, 7 juin, 12 juillet,  16 août et 1er novembre.